Le lichen… c′est sans gêne !
 
Lichen

Sans crier gare ça s′installe, ça prend quartier, sur les arbres et les rochers, des plus robustes aux plus fluets. Ca s′insinue d′abord, puis l′air de rien s′incruste et colonise, ce qui de pierre, d′écorce est fait. Et qui m′a foi, n′a rien demandé !

Le lichen, c′est sans gêne.
Mi-algue, mi-champignon, le lichen s′invente des formes chimériques qui, n′en déplaise à ses hôtes, peuvent être plates et discrètes, ou bien alors ébouriffées, ou bien encore, munies de lobes extra-terrestres !

Le lichen, c′est sans gêne.
Avec la mousse, ça pousse et puis surtout ça glousse, lorsque les deux envahisseurs s′amusent à déguiser en douce leurs hôtes inattentives. Nombre de chênes et châtaigniers de bottes vertes se voient ainsi chaussés, tandis qu′un jour le vieux muret se réveille tout peinturluré !

Le lichen pourtant n′est pas un pique-assiette. Pour se nourrir certes il pourrait puiser dans tant de garde-mangers. Mais si sur lui planent les soupçons, le profit n′est pas son intention. S′il a souvent bon dos, il a plutôt bon fond et excellente éducation. Et mieux encore, il est muni de précieux dons.

De chaparder en effet, le lichen n′a nul besoin ; à mets volés il ne touche point.
Car lui-même sait fabriquer, par lumineuse magie, sa vitale matière.
Bravant le chaud, le froid, il résiste aussi à toutes les intempéries.
Pour ces raisons le végétal peut-il si facilement vivre et grandir sur d′innombrables pierres, murets, grand chênes et châtaigniers.
Tant qu′il ne les recouvre pas jusqu′au somment, il n′est en fait pas leur ennemi, ni même pour eux un parasite.

Mais le lichen a le poumon sensible. A l′air impur, il ne survit.
Là où le ciel est enfumé, souillé, crasseux, il ne fait pas un pli. Il offre ainsi à l′homme savant un naturel indicateur : lorsqu′il affiche une bonne mine, c′est que le ciel est propre et pur et sain, et que sans gêne le lichen peut prendre quartier, en pleine santé se développer.

Le lichen, c′est sans gêne… qu′il nous aime !

Texte de Satchoum sur cap-éveil.