26 février 2013

Assasin !

La maison… assassinée !   Ce matin le monde ne s’est pas réveillé. Et depuis la maison gît comme morte, assassinée. Ils lui ont dit que ce n’était pas de sa faute, qu’elle n’avait rien à se reprocher. Les mots vides de sens tournent dans son cerveau, et c’est comme si elle ne les avait jamais compris. Ce qu’elle sait, cependant, c’est qu’elle ne reviendra jamais. Et elle leur a expliqué, à tous ces gens, pourtant, ils n’ont rien voulu entendre. La surdité les a comme atteint, alors au lieu de leur expliquer, elle a... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2013

Le cœur

Le cœur… fantastique ! Je l′observais depuis une quinzaine de jours. Je l′avais exposée dans mon petit laboratoire chauffé pour la garder dans les mêmes conditions qu′à l′endroit où je l′avais trouvée, en Équateur, dans une forêt appelée “Bosque de Desgracias”. Même après deux semaines d′études poussées pour lesquelles je restais jour et nuit dans mon laboratoire, j′étais toujours aussi surpris par sa morphologie. Tous les matins, je m′agenouillais devant elle, elle m′obnubilait. La plante, que j′avais baptisée “Cor... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2012

Au delà

Avant Noël… guirlandes !   Une  jeune femme d′une trentaine d′années venait de perdre son mari. Attristée par cette terrible perte qui venait de la frapper, elle ne pouvait supporter cette situation et alla au cimetière où la tombe du malheureux défunt se trouvait en début d′après-midi. Arrivée au cimetière, qui était vide compte tenu de la chaleur mortelle, elle se dirigea vers la tombe de son mari. La douleur de cette perte était telle qu′elle craqua elle se mit à pleurer toutes les larmes de son corps à... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 décembre 2012

Fantastique

Avant Noël… guirlandes !   Une sphère. Seule au milieu du vide. Une sphère d′un blanc doré, luisant doucement. Je m′approche lentement. Derrière moi, la marque de mes pieds nus sur le sable fin s′efface peu à peu. Au fur et à mesure que j′avance, mes pieds s′alourdissent, le sable se transforme en boue, m′obligeant à ralentir, la pluie se met à tomber, la boue se transforme en colle, la pluie redouble. Et j′avance toujours. La sphère se précise. Je m′aperçois maintenant que de fins vaisseaux la parcourent, qu′elle... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 novembre 2012

Oiseau

La blanche… colombe !   Elle est belle et douce. Tout de blanc vêtue, toujours, c′est son uniforme. Elle fût choisie, il y a fort longtemps, bien sûr pas elle-même mais l′une de ces ancêtres, afin d′accomplir une mission qui se transmet de mère en fille. Fidèle à son poste elle conjugue élégance et persévérance, fidélité et obstination, c′est avec opiniâtreté qu′elle poursuit son sacerdoce en parcourant le monde. Un jour qu′elle était très lasse, elle se blottit au creux d′un nuage espérant ainsi se faire transporter à... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2012

Fantastique

Une étrange… plante !   Elle était là, au centre de ma chambre, placée entre le lit et l′ordinateur, à l′abri de la lumière. Ma mère l′y avait installée depuis un mois, sans doute à cause des travaux effectués dans l′entrée, mais elle me paraissait être là depuis une éternité. Tous les soirs avant de m′endormir je la contemplais, ses longues feuilles me donnaient des frissons et ses grandes fleurs blanches m′ hypnotisaient, c′est d′ailleurs cela qui m′endormait. Mais je restais de longues minutes à la regarder,... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mars 2012

Bientôt avril

Histoire peu… croyable ! Je viens d’envoyer à M. le directeur du Journal des Débats ma – dûment et durement motivée – démission d’acheteur au numéro. Cause de mon ire : la publication, en ce vespéral et grave organe, d’une histoire extraordinaire, froidement racontée comme si c’était la chose la plus naturelle du monde, histoire qui n’eût certes pas été déplacée sous la plume du folâtre Monsieur George Auriol. Or, si j’achète les Débats, c’est pour y lire du sérieux, et vous aussi, n’est-il pas vrai, mes bons amis ?... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2012

La créature

La gourmandise est… un vilain défaut !   Comme c’était une planète de sable fin, de falaises dorées, d’eau verte et de ressources naturelles complètement inexistantes, les hommes avaient décidé d’en faire un monde de tourisme enchanteur, sans chercher à exploiter ou à creuser un sol, d’ailleurs stérile. Les premiers pionniers y débarquèrent en automne. Ils y construisirent quelques stations balnéaires faites de cabanes pour milliardaires style Club Méditerranée et, quand l’été arriva, ces villages de fortune... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2012

Le rien

Contes… glacés !   La scène ne représente rien. L’action ne se passe nulle part. D’ailleurs, il n’y a pas d’action. Il n’y a pas non plus de personnages. Bien entendu, ils ne disent rien. Le rideau ne se lève pas encore, car il est chez le teinturier. Il est difficile de dire si la salle est vide ou pleine : elle n’a pas encore été construite. Pour l’instant, il n’est pas question de la construire. Le sera-t-elle un jour ? Qui sait ? Quant à l’auteur qui, ce matin, avait décidé d’écrire la pièce, il vient de mourir... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 février 2012

Deux

La… disparition !     Cela se passa très simplement, un soir, vers six heures. Il est difficile de savoir exactement comment le fait arriva, mais soudain le chiffre deux disparut, il s’effaça du monde et coula on ne sait où, on ne saura jamais pourquoi. Alors les mathématiques s’écroulèrent, entraînant dans leur chute les évidences de l’algèbre, les comptes en banque s’effondrèrent dans la géométrie, la physique explosa dans la chimie, et la géographie défonça les limites de l’orthographe. Et c’en fut fait de tout,... [Lire la suite]
Posté par sosthye à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,