La… marmite !
 
La marmite

Sur le feu jaune et bleu
Chante la grosse marmite
La marmite au pot-au-feu.

La marmite au pot-au-feu
De temps en temps souffle un peu
De sa vapeur : “ teuf, teuf, teuf ”
Comme une locomotive.

Et quand il l’entend – mon Dieu !
Le chat qui dort dans la cendre
Entr’ouvre à demi les yeux.

Le feu lèche la marmite
Sans bruit et la soupe cuit.
Et l’horloge  va moins vite :
Elle écoute la marmite
la marmite au pot-au-feu.

Pin Pon d’or —  M. Fombeure — Plus sur WikiPedia.