Pas de sexe pour… petites filles à papa


Pincez-moi, je rêve :

Il y a tous les ingrédients d’un mariage.
Le fier papa en smoking, le gâteau blanc givré, les limousines et un échange de vœux.
Mais il y a pas de marié
et la jeune fille dans la longue robe n’est pas non plus une mariée.
Elle est la petite fille à papa,
présente pour prononcer le voeu de chasteté.


Il n’y pas d’âge pour s’engager sur le dur et pénible chemin de la virginité :

Dans ce qui devient une tendance parmi
les chrétiens conservateurs aux Etats-Unis,
des filles jeunes aussi jeunes que neuf ans jurent
à leurs pères de rester vierges jusqu’à ce qu’elles se marient,
lors de cérémonies raffinées appelées “bals de la pureté”.
Les galas ont pour objet de célébrer le rapport père-fille.


Père-fille…

Comment peut-on oser engager sa petite fille de 9 ans,
pour ce qui va être sa vie pour les 10 ans à venir et se prétendre un père modèle ?
De qui se moque-t-on là ?

Et ce n’est pas tout,
il y a un “vrai” cérémonial autour de cette affaire :

Le point culminant est quand pères et filles échangent les voeux,
avec le papa signant un engagement
pour protéger la chasteté de sa fille en vivant une vie sans tâche
et la petite fille promettant de ne pas avoir de sexe jusqu’au mariage.

Beaucoup de pères glissent également
la “bague de pureté” autour du doigt de leur fille aux yeux devenus humides
pendant la cérémonie,
ou leur offrent les “bracelets de chasteté” et d’autres bijoux
que les filles peuvent confier à leurs maris à la nuit de noce.


L’article révèle que 1400 cérémonies de ce type se seraient,
je ne peux toujours pas y croire,
déroulées aux Etats-Unis en 2006.
Et le double est attendu pour cette année.
Ou comment faire d’une génération, une population à risque,
ce genre de pratique reflétant la promotion des programmes d’abstinence
pour ados chers à l’administration Bush.
Vive l’ignorance, avec toutes ses conséquences !

Mais les critiques disent que
si l’enseignement de l’abstinence aux enfants peut être louable,
il est aussi essentiel de les mettre au courant
des maladies sexuellement transmissibles et de l’utilisation des préservatifs.

Ils renvoient également vers des études prouvant
que la majorité des adolescents qui prennent des engagements de pureté,
les brisent dans les années qui suivent,
souvent en s’engageant dans des rapports sexuels risqués et non-protégés.

Une étude conduite par des chercheurs des universités de Colombia et de Yale a montré que
88% des engagés finissent par avoir des rapports sexuels avant le mariage.


Heureusement la nature reprend le dessus.
Mais à quel prix…

Il y a longtemps que je voulais parler de ce blog et
du
modèle américain” cher à
mais là…

Source: Inside the USA, ici !